Le Jeune Curé, le Sermon et la Vodka

Le Jeune Curé, le Sermon et la Vodka

Le Jeune Curé, le Sermon et la Vodka

Photo tirée du film “Léon Morin, prêtre” de Jean-Pierre Melville (1961), avec Jean-Paul Belmondo

Une histoire désopilante et un message pour ceux qui ne “tiennent” pas l’alcool!

Un jeune curé, très angoissé après avoir été incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon, demande conseil à l’Archevêque pour être à la hauteur le dimanche suivant.

Ce dernier lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau pour être plus détendu.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre se sent si bien à la messe qu’il pourrait parler n’importe où et de n’importe quoi devant n’importe qui.

De retour à la sacristie après l’office, il trouve une lettre laissée par l’Archevêque, ainsi rédigée :

Mon fils, La prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau et non quelques gouttes d’eau dans la vodka. Je vous fais part ci-dessous de quelques observations afin que ce que j’ai vu et entendu aujourd’hui ne se reproduise plus jamais !

1 – Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.
2 – Évitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et surtout, évitez de la serrer dans vos bras et de l’embrasser en récitant le « Notre Dame »
3 – Il y a 10 commandements et non 12.
4 – Les apôtres étaient 12 et pas 7 ! Et aucun n’était nain.
5 – Nous ne parlons pas de Jésus-Christ et de ses apôtres comme de “J.C & co”.
6 – Nous ne surnommons pas Judas “ce fils de pute”.
7 – Vous ne devez pas parler du Pape en disant “le Parrain”.
8 – Ben Laden n’est pas un « juif de merde »
9 – L’eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.
10 – Ne vous asseyez jamais sur les marches de l’autel en mâchant un chewing-gum pour dire votre sermon.
11 – Les hosties ne sont pas, comme vous l’avez dit, des « amuse-gueule » à consommer avec le vin de messe.
12 – Les pécheurs sont punissables d’aller en enfer et non de “se faire enc… par les grecs”
13 – L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans toute l’église.
14 – Enfin : l’homme assis à votre droite au premier rang et que vous avez interpellé plusieurs fois en l’appelant “le pédé” ou “le travelo en jupe longue”, c’était moi.

Sincèrement, L’Archevêque

P.S. : Jésus n’a jamais été fusillé par la Gestapo”

Se garer à Paris: hier et aujourd’hui

Se garer à Paris: hier et aujourd’hui

Se garer à Paris: hier et aujourd’hui

Trouver une place de parking à Paris est carrément mission impossible. Quant à se l’approprier, cela relève d’un génie et d’une dextérité propres aux Parisiens.

Voyez plutôt. D’abord 1960: le système D

Et de nos jours: l’art du créneau, que le monde entier nous envie!

Certains ont trouvé la parade!

Vous l’avez bien sur reconnu! Pour les plus jeunes d’entre nous ou ceux à la mémoire défaillante, l’homme au scooter n’est rien de moins que François Hollande, ancien Président de la République!

Notre bouffonesque Président utilisait dans Paris cet agile et rapide moyen de transport (pas suffisamment discret cependant) pour rendre visite…à sa maitresse. Vaudevillesque!

NB: J’aime les 2 roues à l’avant. Courageux mais pas téméraire notre François national!

Le saviez-vous?

Les véhicules à essence seront interdits dans Paris en 2030!

Depuis février 2015, les parisiens sont avertis : certains véhicules diesel ne feront pas de vieux os dans les rues et les parkings de la capitale. Loi sur la transition énergétique oblige, les autorités ont décidé de se retrousser les manches et les véhicules polluants composent bien-entendu des victimes idéales.

A compter du 1er juillet 2017, les véhicules catégorisés Crit’Air 5 ne peuvent plus circuler à Paris de 8h à 20h, du lundi au vendredi. Les poids lourds et autocars portant la vignette Crit’Air 5 ne peuvent plus circuler à Paris de 8h à 20h, 7 jours sur 7. Ce macaron Crit’Air apposé sur votre pare-brise permettra aux contrôleurs de vérifier le niveau de pollution de votre véhicule, que vous soyez parisien ou simplement de passage…

En 2024, place aux Crtit’Air 2 et fin totale des diesels. En 2030, transports alternatifs et véhicules individuels électriques seront les seuls autorisés à circuler…

Source

Le Tonnerre de Brest

Le Tonnerre de Brest

Le Tonnerre de Brest

Mon père est né à Brest (Recouvrance pour être précis) et ma mère à Saint Renan ( à quelques encablures de la cité du Ponant), et j’ai moi-même passé plus de 20 ans dans cette ville du bout du monde.

Nous connaissons tous (du moins je l’espère) cette expression “Tonnerre de Brest” popularisée par le capitaine Haddock, et une de ses préférées avec “bachi-bouzouk” et “mille sabords”.

Tonnerre de Brest s’utilise pour exprimer une surprise, un dépit ou une colère.

Quelle est l’origine de cette expression?

Longtemps controversée, l’explication “climatique” semble maintenant la plus plausible
grâce a une lettre inédite, récemment découverte dans les archives de l’Académie des sciences.

L’explication climatique

Cette lettre, ecrite par André François Boureau-Deslandes (1689-1757), jeune commissaire ordinaire de la Marine et membre de l’Académie, est intitulee “Sur quelques effets du tonnerre“. Elle raconte les évènements survenus durant la nuit du 14 au 15 avril 1718:

Sur les 4 heures du matin, il fit trois coups de tonnerre les plus horribles que j’aie jamais entendus. Dans cet espace de la Côte de Bretagne qui s’étend depuis Concarneau jusqu’à Saint-Pol-de-Léon, on a observé que le tonnerre était tombé sur 24 églises différentes et à la même heure.

Cinq jours plus tard, Boureau-Deslandes se rend à Gouesnou, non loin de Brest, dont l’église a été transpercée par la réunion de « 3 globes de feu, chacun 3 pieds et demi de diamètre », qui ont occasionné la mort de trois sonneurs de cloches.

Source

Le son du canon

Avant la découverte de cette lettre, l’explication la plus couramment admise était celle du canon de Brest, qui offrait elle même deux options:

  • L’arsenal de Brest, dont le son du canon rythmait jusqu’en 1924 le début et la fin du travail.
  • Le bagne de Brest (1749-1858), qui faisait tonner le canon lors d’une évasion.

Grace à Boureau-Deslandes, le mystère n’en est désormais plus un. L’expression “Tonnerre de Brest”, popularisée par Tintin, mais aussi Marcel Proust, Paul Féval et Georges Brassens, doit son origine au …tonnerre!

Le canon de Brest est réclamé par …l’Algérie!

Peut-être ne saviez-vous pas que le pauvre canon est l’objet d’une querelle avec l’Algérie:

“Le canon avait été ramené en France comme trophée de guerre le 5 juillet 1830, au moment de la conquête de l’Algérie. Transformé en colonne, il est érigé au milieu de l’arsenal de Brest en 1833. Il n’en a pas bougé depuis.”

Sources: Ouest France et Le Télégramme

 

 

Le Tonnerre de Brest en chanson

Tonnerre de Brest est le titre d’une chanson de notre Bretonne nationale Nowlen Leroy ( née comme Maman à Saint Renan) dont vous pourrez apprécier la jolie voix ainsi que les paroles de Miossec dans la vidéo ci-dessous:

Que Nowlen ait commis une chanson sur Brest n’a rien somme toute rien d’étonnant compte tenu de ses origines.

En revanche, que cette expression soit également le titre d’une chanson d’un groupe congolais est un peu plus…surprenant!
Je laisse découvrir leur version dans la vidéo ci-jointe.

Le saviez-vous?

Bien que disposant d’un répertoire d’approximativement 220 jurons, le capitaine Haddock n’en profère qu’une douzaine se rapportant au champ lexical de la mer.

Après la guerre, le langage des personnages de Tintin évolue, devenant plus politiquement correct. Certains jurons du capitaine Haddock disparaissent et sont remplacés dans les rééditions d’albums par des termes jugés moins choquants.

C’est le cas par exemple pour « fatma de Prisunic » remplacé par « bayadère de carnaval » ou « anthracite » et « commerce noir » remplacés par « iconoclaste ».

Petit sondage

Quel est votre juron préféré du capitaine Haddock?

  • Autre choix
Véran, Brassens, Sarroche et la Vaccination

Véran, Brassens, Sarroche et la Vaccination

Véran, Brassens, Sarroche et la Vaccination

Une mise en boite désopilante de notre ministricule de la Santé. 

La qualité du document n’est pas optimale mais le contenu en vaut vraiment la peine. Il y a longtemps que je ne m’étais pas marré de la sorte!

Au fait, d’où vient cette chanson?

Pour les plus âgés d’entre nous la réponse est évidente. En revanche pour les plus jeunes ça ne l’est peut-être pas.

La chanson de Brassens admirablement convertie par Sandrine, s’intitule “Brave Margot”.

“Brave Margot” fait partie du deuxième album de Brassens “Le Vent”, publié en 1954, album dans lequel on trouve notamment:

“J’ai rendez-vous avec vous”
“Bancs publics”
“Il suffit de passer le pont”

Le saviez-vous?

Sandrine Sarroche

Sandrine Sarroche

Humoriste

Avocate de formation, elle commence une carrière de juriste à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), à laquelle elle met un terme en 2000 pour se consacrer à la scène.

Depuis octobre 2017, elle tient la chronique humoristique La Super Semaine de Sandrine Sarroche dans l’émission Zemmour et Naulleau sur Paris Première

La Dictée: Hier et Aujourd’Hui

La Dictée: Hier et Aujourd’Hui

La Dictée: Hier et Aujourd’Hui

Cent comme en terre et lasse! Quand pansé vous mezami?

Quand la dictée était un passe-temps?

La dictée faisait partie des passe-temps de la cour de l’empereur Napoléon III. Imaginez à quoi en étaient réduits ces pauvres gens avant la télé et facebook!

La dictée attribuée à Mérimée a mis à l’épreuve les souverains ainsi que leurs invités.

Napoléon III commit 75 fautes, l’impératrice Eugénie, 62, Alexandre Dumas fils, 24. Seul un étranger, le prince de Metternich, ambassadeur d’Autriche, n’en fit que 3.

Source

Elle n’avait pourtant rien de terrible cette dictée! Jugez plutôt!
Texte de la dictée

Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier.

Quelles que soient et quelqu’exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis et de leur infliger une raclée alors qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

Quoi qu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est crue obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara, suivie d’une phtisie.

Par saint Martin, quelle hémorragie, s’écria ce bélître ! À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière.

Notez qu’aujourd’hui avec un score de 3 fautes, Metternich recevrait un A+ avec félicitations du jury, Alexandre Dumas un simple A, Eugénie un B+ et Napoléon un B.