L’ Insondable Médiocrité de la Chanson Française Actuelle
0 (0)

by | Musique, Patrimoine | 0 comments

C’est sans doute l’un des articles plus déprimant qu’il m’ait été donné d’écrire car j’aime la musique.

Bien entendu j’ai eu de la chance. J’ai grandi à une époque qui a produit une des meilleures musiques du monde moderne.
Je parle bien entendu de la période allant des années 60 aux années 80.

Vivant aux Etats-Unis depuis maintenant près de vingt ans j’ai , je dois bien l’avouer, complètement perdu contact avec la variété française.

Le début de la fin

Pour être tout à fait honnête, mon désintérêt pour la chanson moderne ne date pas des années 2000.

Depuis les années 90, rien de vraiment folichon n’a été produit que ce soit en France ou dans le reste du monde.

Il y a toujours ici ou là quelques bons artistes et quelques bonnes chansons mais force est de constater que le moule est cassé. Les années de gloire sont derrière nous.

La curiosité l’emportant, j’ai voulu savoir ce qu’il était advenu de la chanson française.

J’ai d’abord entrepris une recherche rapide des chanteurs/chanteuses des années 90.

J’ai retrouvé des noms pour moi sans intérêt comme Florent Pagny, Patrick Bruel, Mylène Farmer ou Lââm qui venaient conforter mon jugement sur le déclin et la paupérisation de la “pop” de ces années 90.

A cette période, les plus grands comme Francis Cabrel ou Alain souchon produisent encore de bonnes chansons, mais la fin de carrière est proche.

Le saut dans l’inconnu

Puis j’en viens à mes recherches sur la chanson des années 2000 et là, je plonge dans l’inconnu.

Ou plutôt devrais-je dire dans un gouffre sans fond car la médiocrité de ce que je vais mettre à jour est insondable.

Pratiquement aucune chanson, aucun nom ne me sont familiers. Ces noms n’évoquent rien en dehors de quelques uns rendus célèbres grâce à celui de leurs papas, comme Higelin ou Chedid.

Je prends quelque noms au hasard et me mets en devoir (c’est le mot!) d’écouter leur “hits” les plus connus, sur YouTube en particulier.

Le constat est accablant. Rien ne résonne, rien accroche. L’indigence de ces chansons est absolue, la vacuité totale.

Les compositions sont médiocres, les paroles totalement ineptes et l’interprétation le plus souvent plate et sans talent.

L’intonation a bien souvent une consonnance bizarre qui me fait parfois de douter de l’origine de la langue dans laquelle ces jeunes gens tentent de s’exprimer.

N’ arrivant à rien, je décide de me demander autour de moi.

Mes enfants, ayant grandi aux Etats-Unis, partagent mon ignorance.
Je me tourne vers d’autres sources, en particulier les différents réseaux sociaux qu’il m’arrive de fréquenter.

Le triste constat

On me livre alors quelques noms qui vont constituer un aréopage bigarré de jeunes chanteuses et chanteurs “français”.

On me conseille les “artistes” suivants: Cécile Corbel, Luc Abrogast, Angèle, Pomme, Ritès, Jain et aussi Barbara Parvi vient de finir à la deuxième place du concours de l’Eurovision.

Je m’attèle à la tâche d’écouter les succès de ces différents interprètes et je dois bien avouer que cette expérience s’apparente rapidement à un pensum, et pour certains morceaux à une véritable séance de torture auditive.

C’est toujours la même chanson si vous me passez l’expression. La mélodie est insipide, les paroles ridicules et l’interprétation bien souvent affligeante.

On me conseille alors d’écouter sans plus tarder une certaine Juliette Armanet, que l’on qualifie de “nouvelle Véronique Sanson”. Rien de moins.
Je m’exécute donc et quelle n’est pas ma déception. Voix de tête, mélodie insipide, texte d’une infinie platitude.
Véronique peut dormir sur ses deux oreilles. Son règne n’est en rien menacé.

Le calice jusqu’à la lie!

Je vous laisse découvrir le top 10 des succès “français” de 2021, selon Spotify. Vous en conviendrez, cette liste se passe de commentaire…

A retenir malgré tout

Dans cette cour des miracles de la chanson française, j’ai retenu une artiste: Nowlen Leroy, bretonne comme son prénom l’indique (mais ce n’est pas l’unique raison de mon choix!) .

Sa voix est agréable, de même que sa plastique, et ses textes sont audibles. Elle ne ferait toutefois pas partie de ma sélection “île déserte”. Je parle de sa musique, cela s’entend!

J’ajouterais toutefois d’autres noms:

Hélène Ségara. J’aime sa voix, surtout quant elle chante en italien. Sa version de “Il mio refugio”, la chanson du film Tandem (un des mes films français préférés) est excellente. Ce n’est pas Cocciante, mais ce n’est pas mal du tout.
Léa Dessandre, artiste lyrique mezzo-soprano. Jeune et talentueuse. Mais qui écoute encore du “classique”?
Typh Barrow, qui en fait ne devrait pas figurer dans cette liste. Typh est en effet d’origine belge et chante…en anglais! A découvrir cependant.

Chanteurs et chanteuses francophones préférés des Français.

Publié en 2015, ce sondage prouvent que les Français restent attachés au passé, et on peut les comprendre.

Que Brel, Brassens et Piaf soient encore à ce point populaires est rassurant et quelque peu surprenant.

Source

Conclusion

Après ce court tour d’horizon de la chanson française moderne, le verdict est simple et accablant: un véritable désastre!

A quelques exceptions près, les interprètes n’ont ni talent ni charisme, les mélodies sont insipides et les paroles ineptes, quand il ne s’agit pas d’un galimatias proféré dans une langue incompréhensible.

N’hésitez pas à me contredire et offrir votre point de vue. J’aimerais vraiment avoir tort…

Le saviez-vous?

Jean-Jacques Goldman, le chanteur préféré des Français si on en croit les sondages, a démarré sa carrière au sein du groupe Taï Phong, fondé par deux frères vietnamiens. Il chantait alors exclusivement en anglais.

Leur premier album, “Taï Phong”, paru en 1975 était pour le moins excellent. Une chanson en particulier, Sister Jane, connaitra un succès international. Je vous la laisse écouter.

Vous noterez au passage l’énorme bourde de la présentatrice Danièle Gilbert qui parle d’un groupe…japonais! C’est vrai qu’ils se ressemblent tous, n’est-ce pas Danièle?

Notre petit sondage

Quelle note de 0 à 5 donneriez-vous à la chanson française actuelle?